lundi 9 octobre 2017

A Bifteck baron du Omar.

   Merci au mystérieux informateur qui m'a donné le sujet du post d'aujourd'hui, ça tombait bien, j'étais à cours d'idée. J'avais bien pensé faire un safari photo lors du rassemblement contre Europacity hier place de la République à Paris, mais finalement j'ai été embarqué à faire le DJ dans un spectacle de jonglage en banlieue.


Après cette formation, je vous propose mon expertise en ingénierie sonore, mixage, séquençage, samples, scratchs, beats divers et variés, chauffage de salle, pour vos free styles, mariages, baptêmes, enterrements, communions (supplément pour les confirmations), cérémonies d'ouverture des yeux, bar mitsvah, ruptures de jeûne, grand Aïd... Je peux aussi jouer de la caisse claire, avec les baguettes, au knout à manivelle ou bien au fouet de pâtissier monté sur perceuse.

   Vous allez donc avoir la chance d'entendre le reportage exceptionnel que fit David Simon à Baltimore, reportage qui aboutit quelques temps après à la série (on va pas dire "culte", il paraît que c'est surfait désormais) que j'ai sacrément appréciée, The Wire (voir ici et ).



   Pour composer notre plaisir, comme disait Fourier, la musique de cette émission est composée, elle aussi, et interprétée par Emmanuel Bex à l'orgue Hammond, et Simon Goubert à la batterie, deux musiciens excellentissimes et au bon esprit : on se souvient du spectacle qu'ils créèrent sur la Commune de Paris auquel j'eus le privilège d'assister, privilège que je partage d'ailleurs ci-dessous avec vous, veinards !


   J'en profite pour demander une faveur aux génies de l'informatique qui me lisent et je sais qu'ils sont nombreux. Au boulot, où je réalise ce blog, mon ordi est bridé. Depuis bien longtemps je suis dans l'incapacité d'écouter les liens que notre ami George Weaver de Lexomaniaque ou parfois le camarade Michel Simon de Dans l'herbe tendre postent sur leurs pages. Je rate par ailleurs plein de choses plus personnelles qui m'intéresseraient, comme la journée Maria Callas, le 16 septembre dernier, cela m'a profondément chagriné, étant trop jeune pour bien connaître cette diva, je me réjouissais de pouvoir m'en mettre plein les étiquettes. Bref, mon érudition pâtit sérieusement de cet inconvénient. Sans compter la jouissance que j'y perds et qui vient sacrément grever mon bilan de fin d'année de mes joies et de mes peines. Si l'un(e) d'entre-vous connaissait un moyen de contourner ce brouillage de l'écoute de Radio France (direct et podcast), el(i)le ferait de moi un homme heureux.

   Thanks, b. & s. !

5 commentaires:

  1. Il faudrait que vous précisiez, mon cher. Vous n'accédez pas au lien ou vous ne pouvez pas écouter ?

    RépondreSupprimer
  2. Je ne parviens pas à écouter. J'ai beau cliquer, soit sur "le direct" soit sur le petit triangle "play" des podcasts, j'essaye même parfois ce qui marche pour les radios libres (que je peux écouter, un comble !), c'est à dire clic droit enregistrer la cible sous, rien ne bouge... Ils proposent dans leur site de télécharger les applications de Radio France ou de chacune de leurs chaines disponibles pour iOS ou pour Android. Est-ce que cela conviendrait pour un vulgaire PC de bureau sur Windows 7 ?...

    RépondreSupprimer
  3. Peut-être faut-il activer Flash dans votre navigateur, ou même l’installer. Ce fâcheux programme est encore utilisé par pas mal de Scythes. Dans Firefox (qui est tout de même le plus discret des navigateurs), allez dans "Outils" -> "Modules complémentaires" -> "plugins" et vérifiez si le bouzin est présent, activé et à jour...
    Tentez le coup avec un autre navigateur pour voir si ça vient de ça ou autre chose, sinon. Commencez même par ça.

    RépondreSupprimer
  4. Quand vous dites "Flash", vous comprenez "Flash Player" ? J'ai essayé aussi sur internet explorer, pas plus de Thrace de résultat.

    RépondreSupprimer
  5. Ah... faudrait être devant le bouzin pour voir ce qui cloche. Vous prenez des risques en utilisant un navigateur abandonné (pas Tabarly, mais Internet Explorer. Je vais poser des questions de mon côté, si j'ai des infos utiles, je vous dis.

    RépondreSupprimer

Y a un tour de parole !