vendredi 12 octobre 2018

Les reprises insolites

   J'avais toujours cru que cette chanson était une chanson religieuse traditionnelle, ce qui n'aurait d'ailleurs absolument pas constitué un problème pour que je l'apprécie particulièrement, j'adore le gospel, Bach, Olivier Messiaen, le klezmer et Nusrat Fateh Ali Khan, entre autres. Mais j'ai appris récemment que c'est en fait une chanson de cul de Leonard Cohen. Ci-dessous, avant l'original, deux versions en arabe, une par un koweïtien, Muhamad Al Husayn


l'autre par une émiratie, Layla Kaylif.


Et le maître, avec sa magnifique chanson, qui n'en finit pas et on ne s'en plaint pas.


   Une fois n'est pas coutume j'ai emprunté ces curiosités à la resserre aux trésors que constitue le blog Entre Les Oreilles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Y a un tour de parole !